L’antre de Valwen


L’antre de Valwen

1553ème Jour ;
Quelle extraordinaire rencontre ! Je ramassais quelques champignons en sous-bois quand j’ai aperçu cette divine créature. Sa jolie peau brune ressemble étrangement à de l’écorce d’arbre. Son pagne végétal met involontairement en valeur son corps svelte et ses remarquables courbes féminines. Valwen a insisté pour me faire visiter sa tanière dans une grotte située non loin de là dans la forêt. C’est la première fois que je rencontre une dryade qui vit dans les entrailles de la terre. En arrivant sur place, j’ai été agréablement surpris. Cette caverne ressemblait plus à un jardin luxuriant qu’aux cavités austères et humides que j’eus l’occasion d’explorer. J’ai immédiatement remarqué ces petits êtres de bois qui s’activaient à entretenir le garde-manger verdoyant tels des familiers aux ordres de la dryade. Valwen a essayé de m’apprendre les rudiments de la création de ces poupées. C’est dans son atelier, sur une vieille souche d’arbre gigantesque, que Valwen sculpte des morceaux de bois en forme de poupées avant de leur insuffler la vie. Cette forme de magie est très puissante mais elle requiert de l’essence de vie humaine. Valwen m’a fait cadeau d’une petite fiole de cette essence. Je ne sais pas comment elle obtient ce précieux bien et cela ne me regarde pas. Je dois avouer que c’est avec une grande tristesse que je dois quitter sa charmante compagnie pour reprendre la route.

Extrait de « Périple fantastique » de Khendash le fourbe, mage vagabond.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *