La maison de la solitude


La maison de la solitude

« Je me suis réveillé dans une pièce agréable à la décoration apaisante, dans des tons chauds. Une jeune femme veillait sur moi, assise dans un coin. Elle se leva et me souhaita la bienvenue. Elle m’aida à m’habiller et à me lever. Après ma fuite éperdue du temple maudit, j’étais tombé, inconscient, quand j’avais rejoint la route principale. Des voyageurs m’avaient recueilli et déposé ici, dans ce lieu de guérison. C’était une vaste construction au toit de paille. Des femmes et des hommes, de tous les âges, prenaient soin des voyageurs. Le bâtiment formait une drôle de lettre quand on le dessinait. La Grande Prêtresse me fit visiter l’ensemble, y compris la pièce secrète, tout au fond. Ils y gardent soigneusement des objets et des parchemins précieux. Je promis de ne rien révéler. C’est avec une véritable tristesse que j’ai quitté la Maison de la Solitude et ses soins bienveillants. »

Extrait de « Mon voyage par monts et par vaux » d’Aldalberon de Jen, archiviste cartographe.
Texte écrit par Rodrigo Arramon : L’Effilocheur de Brumes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *