La pyramide des Edownian


Il me fallut plusieurs mois pour transposer cette carte holographique vieille de plusieurs centaines d’années au monde d’aujourd’hui. Ce ne fut pas facile car de vastes plaines verdoyantes s’étendent à perte de vue là où se dressaient autrefois les grandes cités humaines. Des zones arides se sont créé et d’autres ont été remplacés par d’impénétrables forêts primaires. Tous les points de repère ont disparu, et je ne pus compter que sur la topographie des lieux pour m’aider.

J’eus grand mal à distinguer l’entrée de la pyramide. La teinte violette de l’étrange minerai utilisé pour la construction se dévoilait à peine parmi la multitude de nuances de verts des lianes et des épaisses fougères. Je ne compris pas tout de suite l’utilité de ce bâtiment souterrain, mais les choses s’éclaircir au fur et à mesure de mon exploration.

J’étais de plus en plus certain que les Edownian n’avaient tout simplement pas pu disparaitre comme cela. Pas sans laisser un message ou une explication. Ce n’était tout simplement pas possible de la part d’une organisation aussi puissante, capable d’annihiler tout un monde si facilement. Ils devaient surement avoir prévu une alternative. Et soudain, au plus profond de la pyramide, je tombai sur une gigantesque console ressemblant à une des illustrations contenue dans le grand livre sacré. Les textes me permirent de comprendre comment procéder à son activation, mais je ne sais absolument pas ce qu’il va bien pouvoir se produire si je le fais.

Extrait de « Transcendance », par Yago Faldur

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.