La Tour Caméléon


 

 

La Tour Caméléon

Odric Misink, surnommé Le Maladroit, est un mage peu doué, spécialisé dans l’enchantement d’objets. La plupart du temps, ces créations se révélaient inutiles. Il eut souvent des idées farfelues, et la plus connue d’entre elles est sans aucun doute la Tour Caméléon. Odric voulait construire une habitation qui reflète son extravagance et son ingéniosité. Il fit bâtir une tour au-dessus d’un ravin entre deux collines escarpées. Il lança sur sa maison un puissant enchantement de dissimulation qui a pour effet de teinter les murs extérieurs selon la couleur de l’environnement. La Tour Caméléon se fond parfaitement dans le paysage, et elle est invisible pour ceux qui ne pratiquent pas la magie. Odric, ne craignant plus d’être dérangé, profita de cette tranquillité pour laisser son imagination s’exprimer. Il créa de nombreux objets magiques. Une cape auto-séchante, mais qui transmet des décharges électriques si on l’utilise sous la pluie, un anneau d’invisibilité qui, non seulement reste visible, mais produit une intense lumière bleutée ou la pierre d’Ay’C’Cho qui sert à allumer un feu mais qui, hélas, ne s’éteint jamais ! Du coup elle reste dans la cheminée. Ce ne sont que des exemples des nombreux objets ratés qui traînent dans la tour. Avec le temps, Odric se sentait un peu seul et il aimait descendre à la taverne du Chien Bourré dans la grande cité de Xeraista pour y passer du bon temps. Parfois, quand il remontait trop ivre, son sens de la magie était tellement perturbé qu’il lui arrivait de ne pas retrouver la tour et il était contraint de dormir dehors. Excédé par cette situation, il décida de créer une paire de chaises de téléportation pour voyager entre la taverne et son foyer. Fier de son enchantement, Odric voulut le tester immédiatement. Un problème survint quand il s’assit sur la chaise de depart, il disparut subitement sans réapparaître. Il fut en réalité réduit à l’état d’énergie car les deux chaises étaient trop proches l’une de l’autre et l’enchantement ne pouvait pas trouver un chemin vers la chaise de destination. Au prix de beaucoup de concentration et d’énergie, Odric parvint à réapparaître aux yeux des vivants un court instant mais, hélas, les gens le virent comme un fantôme effrayant ! Depuis, il est coincé dans cet état, incapable de faire comprendre à quiconque qu’il faudrait éloigner l’une des deux chaises pour qu’il puisse enfin se matérialiser.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *